navLeft Poker en ligne - La ressource la plus complete et mise à jour du poker en ligne sur le net chips navRight


Mardi 11 Décembre 2018 

Phil Ivey n'est pas au bout de ses peines - Affaire de triche

Depuis l’année dernière, la star des salles de poker Phil Ivey s’est représentée à maintes reprises devant le tribunal pour des affaires de triches intentées par deux casinos. Si Ivey a perdu sa cause en octobre dernier devant la High Court of Justice de Londres, il n'est pas au bout de ses peines. En effet, le juge fédéral chargé de l’affaire impliquant le joueur et le Borgata a repoussé les requêtes en irrecevabilité que l’avocat du joueur avait déposées. La poursuite à l’encontre de Phil Ivey et de la société de fabrication des cartes Gemaco continue son cours après que le juge ait refusé les arguments formulés par le joueur à cause de l’absence d'information de la Commission de contrôle des casinos du New Jersey, la non-application du New Jersey Casino Control Act, etc.



Pour rappel, Crockfords Casino de Londres a poursuivi en 2013 le joueur de poker pour triche aux tables de Punto Banco. Phil Ivey affirmait avoir utilisé le « edge sorting », une technique qui consiste à lire le sabot en repérant les imperfections sur certaines cartes, mais conteste sa qualification de triche. Une grosse somme de 12,4 millions de dollars était au cœur de ce litige entre le casino et le joueur. Un an plus tard, Ivey est à nouveau poursuivi par un autre casino aux Etats-Unis cette fois-ci, le Borgata d'Atlantic City. Avec la même technique et la complicité de Cheng Yin Sun, Phil Ivey a encaissé 9,6 millions de dollars dans une série de baccara. Le Borgata a payé les gains à l’époque, mais il a demandé depuis un remboursement auprès de la justice.

Cette page a été vue 426 fois.

 
Top Rooms
Turbo Poker
5€ CASH
PKR
500€ de bonus
Winamax
500€ de bonus

Copyright © 2018   POKER 777   Tous droits réservés.