navLeft Poker en ligne - La ressource la plus complete et mise à jour du poker en ligne sur le net chips navRight


Dimanche 24 Mars 2019 

Poker en ligne : Les opérateurs français demandent l'aide des autorités

Les opérateurs de poker en ligne en France sont de plus en plus conscients du déclin du marché. Face à leur inquiétude, les opérateurs membres de la fédération appelée le Geste à savoir Betclic, Pokerstars, la Française des Jeux et Barrière ont fait appel à l'aide des autorités en envoyant une note au ministère de l'Economie et des Finances. Ils pensent qu'une baisse d'activité de plus de 20% est à prévoir l'année prochaine si aucune mesure n'est prise. En effet, il faut dire que les faits sont éloquents pour ne citer que la fermeture d'une dizaine de salle de poker incluant celle du groupe Partouche qui prend effet à compter de ce lundi 17 juin 2013, la baisse du chiffre d'affaires de 13 % constatée au premier trimestre de cette année ou encore la baisse du nombre de participation dans les tournois organisés. Selon ces professionnels, il faut attendre au moins dix minutes pour réunir le field nécessaire.



La fiscalité trop lourde et les règles françaises qui obligent les opérateurs à limiter les types de variante de poker accessibles aux joueurs font partie des facteurs ayant occasionné cette baisse d'activité. Selon le Geste, les joueurs professionnels ont décidé de jouer au poker sur des plateformes étrangères à cause des plans de redressement sévère que l'administration fiscale leur a imposé. Actuellement, les autorités aussi bien Bercy que l'Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne) étudient la possibilité de mettre en vigueur l'accès à de nouvelles variantes de poker en vue d'attirer les joueurs. Toutefois, le décret met du temps à voir le jour. La mise en place de la liquidité commune avec d'autres marchés européens est aussi envisagée.

Cette page a été vue 228 fois.

 
Top Rooms
Turbo Poker
5€ CASH
PKR
500€ de bonus
Winamax
500€ de bonus

Copyright © 2019   POKER 777   Tous droits réservés.