navLeft Poker en ligne - La ressource la plus complete et mise à jour du poker en ligne sur le net chips navRight


Jeudi 02 Février 2023 

Agression de Jonathan Duhamel : Son ex comme principal suspect

Le monde du poker a été marqué au mois de décembre dernier par le homejacking qu’a été victime le Canadien Jonathan Duhamel dans sa résidence de Boucherville. En effet le mercredi 21 décembre, le champion du monde des WSOP 2010 a été agressé par deux individus dans son domicile. Après l’avoir menacé de mort et battu, les malfrats sont repartis avec des objets valeureux et une somme d’argent dont le joueur de poker international n’a encore fixé le montant. Duhamel a perdu son bracelet de champion du monde des WSOP 2010, une montre de luxe de marque Rolex qui lui a été offerte par une salle de poker en ligne ainsi que de l’argent en billets de 500€. Après l’incident, Jonathan Duhamel a déclaré officiellement qu’il offrira 10.000$ de récompense à celui qui apporterait des informations permettant de restituer ses biens et d’arrêter les deux agresseurs.



Suite à la déposition de Duhamel, la police a procédé la semaine dernière à l’arrestation des suspects de cette affaire. Quatre personnes ont été arrêtées depuis le lundi 26 décembre à savoir Bianca Roja-Latraverse qui n’est autre que l’ex-copine du joueur, Anthony Bourque, John Stephen Clark Lemay et André-Robert Perron, interpellés le 26 décembre dans le secteur de Pointe-Claire. Ce dernier a été interpellé par la police de Longueuil avec la montre Rolex Submariner au poignet. Perron a été libéré sous conditions le mercredi 28 décembre, mais devra paraitre devant la Cour le 7 mai prochain. Quant à Rojas-Latraverse et Lemay, leur remise en liberté a été reportée au 4 janvier. L’affaire est en cour alors qu’à l’heure actuelle, seule la montre a été trouvée, le bracelet d'or et de diamants est encore dans la nature.

Cette page a été vue 572 fois.

 
Top Rooms
Turbo Poker
5€ CASH
PKR
500€ de bonus
Winamax
500€ de bonus

Copyright © 2023   POKER 777   Tous droits réservés.